En suivant ma timeline twitter, je suis tombée sur cet excellent article (anglais) de Nelson Scoville : il utilise une métaphore intéressante pour expliquer la qualité relative des liens. Il les classe en 7 types : je me propose ici de traduire son contenu…

Avant l’ère des moteurs de recherche, le Web était un territoire sauvage et sans repères où le désordre régnait en maître. Google a civilisé le Web : il a ouvert la voie de l’information, en favorisant le lien hypertexte. Basés sur le principe de bouche à oreille, les liens sont devenus synonymes de popularité, qualité, utilité.

Les liens sont le pétrole du Web

Les bons liens sont le pétrole du Web – ils sont difficiles à trouver mais ont beaucoup de valeur. Plus vos liens sont qualitatifs, mieux vous serez positionnés. Or, comme vous le savez, tous les liens ne sont pas égaux.

Les grands pétroliers doivent aller en profondeurs et utiliser beaucoup de ressources pour exploiter les bons puits de pétroles. De façon similaire, une stratégie de lien gagnante est complexe à mettre en œuvre : elle exige beaucoup de temps, d’efforts et de créativité.

Voici 7 types de liens qui peuvent renforcer ou abattre votre SEO.

7 types links infographic

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1. Liens automatisés : le spam

Ils sont dérivés de contenus dupliqués, sans valeur ajoutée, sans objectifs : ils gaspillent notre temps.

Les moteurs et les internautes reconnaissent leur inutilité et zappent très vite. Il a la fragilité et l’inutilité d’un bateau de papier sur l’eau : facile à construire et facile à couler. Une telle embarcation vous conduirait à la noyade…

2. Liens payants

Les moteurs de recherche reconnaissent peu les liens commerciaux.

Si les liens payants devenaient les indicateurs du PageRank, le web trouverait là sa fin : acheté par le plus gros enchérisseur. Les liens commerciaux sont des comme des galets onéreux qui rebondissent sur la surface de l’eau.

3. Liens réciproques

Les moteurs ont vite compris le stratagème du « je te gratte le dos et tu me grattes le dos ».

Bien qu’il y ait encore des possibilités d’intégrer ce type de lien, utilisez-les avec modération.

4. Liens des annuaires

Encore une fois, les moteurs ne donnent pas beaucoup de valeur aux sites surchargés de liens.

Quelques catégories ou annuaires qualitatifs comme DMOZ ou Yahoo peuvent en revanche produire du « pétrole brut ».

5. Liens dans les articles

Nous commençons à aller plus en profondeur.

Un contenu de qualité complété par des liens pertinents satisfait les besoins utilisateurs : les moteurs y sont sensibles et classent mieux ce style de lien. Ouvrez cette conduite et vous devriez avoir un début de geyser !

6. Widgets et Outils

Un widget de qualité va naturellement apporter plus de liens au site. S’il développe des fonctionnalités intéressantes ou originales, il peut être une bonne source de liens naturels. A ce niveau de profondeur, le pétrole est abondant et de bonne qualité.

7. Contenu unique et original

La véritable essence du web est le contenu : quand il est unique, créatif, utile et bon.

Si vous produisez de façon originale, la gloire se matérialisera par le nombre de liens retour. Exploitez ce puits et vous aurez bien plus que de l’or noir…