I – Les raccourcis

Presque tout ce que vous pouvez faire sur une image dans GIMP peut être annulé. Vous pouvez
annuler la dernière opération en choisissant Éditer → Annuler dans le menu image, mais vous aurez à le faire si souvent qu’il vous faut mémoriser le raccourci clavier Ctrl-Z.

raccourcis panneaux annulation gimpAnnuler peut lui-même être annulé. Après avoir annulé une action, vous pouvez en effet la Refaire en choisissant Éditer → Refaire dans le menu image, ou en utilisant le raccourci Ctrl-Y.

Il est souvent utile de juger de l’effet d’une action en l’annulant et en la refaisant plusieurs fois.
C’est habituellement très vite fait et cela ne consomme pas de mémoire ni ne modifie l’historique. Vous pouvez donc l’utiliser sans danger.

II – L’historique d’annulation

Si vous devez revenir plusieurs pas en arrière dans vos annulations, au lieu de répéter Ctrl-Z utilisez plutôt l’Historique d’Annulation (menu Fenêtre > fenêtres ancrables).

GIMP alloue une certaine quantité de mémoire à chaque image dans ce but. Vous pouvez personnaliser vos Préférences pour changer ce montant en utilisant la page Environnement du dialogue Préférences.
Il y a là deux variables importantes: le Nombre de niveaux d’annulations, que GIMP assurera quelle que soit la quantité de mémoire consommée et la Mémoire maxima d’annulation, marquant la limite au-delà de laquelle GIMP commencera à supprimer les éléments les plus anciens de l’historique.

Même si l’Historique d’annulation est un composant de l’image, il n’est pas sauvegardé quand vous enregistrez une image au format XCF, qui pourtant préserve toutes les autres propriétés de l’image. Quand l’image est rouverte, l’historique d’annulation est vide.