I – Question de prix

En tant que client, vous pouvez avoir besoin d’un logo qui représentera votre identité visuelle. Lorsque vous commandez un logotype, vous achetez une prestation relevant du droit de la Propriété Intellectuelle et des droits d’auteur : un logo est la réponse créative d’un cheminement conceptuel et stratégique.

Comme le dit si bien Franck Chataigner dans son excellent livre blanc, demander « Combien coûte un logo? », c’est un peu comme demander à un agent immobilier « Combien coûte une maison? ». Tout dépend…

Ajout du 08 mars : suite au commentaire de Coquelicom, j’ai remanié la suite

Attention, un prix peut en cacher un autre

Dans un premier temps, certains prix doivent éveiller chez vous de la méfiance :

  • les prix bizarrement bas ou gratuits : ce peuvent être des bidouilleurs à leur compte qui ont besoin de références, ils ne trouvent pas preneur aux prix de marché. Attention également aux agences peu scrupuleuses qui proposent des créas gratuites (rentabilité 0) pour mieux vendre les supports de com’ qui seront déclinés.
  • les prix exorbitants : nous avons tous en mémoire les 500 000 € dépensés par Pôle Emploi pour l’obtention de son identité visuelle…certaines agences profitent de la « grosseur » de leur client pour faire littéralement exploser les droits d’auteur.

Prix de marché

  • Un entrepreneur qui débute ou une association avec peu de budget doit pouvoir trouver un logotype réalisé aux alentours de 700€ HT. La prestation sera ici minimale.
  • Une PME qui souhaite changer de logotype devrait trouver de bons créatifs pour un budget oscillant entre 1000€ et 2500€ HT, suivant les exigences fixées et les prestations à réaliser.

II – La prestation côté prestataire

L’élaboration du devis s’articule autour de plusieurs postes budgétaires, qui s’additionnent au budget de base de la création de logo. Comprenez bien qu’en fonction du client, les enjeux de l’identité visuelle sont plus ou moins stratégiques. En amont, le créatif peut proposer des offres complémentaires :

  • le temps que le créatif passera avec vous pour définir votre identité graphique : comprendre votre métier, trouver votre positionnement et votre différenciation, auditer vos goûts graphiques ;
  • le temps qu’il passera à effectuer des recherches thématiques et concurrentielles pour mieux appréhender l’univers créatif à partir duquel il va trouver l’inspiration ;
  • le temps estimé à concevoir des propositions (poste recherches graphiques) ;
  • le temps destiné à présenter (parfois une réunion de restitution) et à retoucher les logos ;
  • et enfin, le temps qu’il passera à concevoir la charte graphique.

 Les critères ci-après font aussi évoluer le prix :

  • le nombre de maquettes à créer ;
  • les recherches complémentaires à effectuer comme le nom (naming), le slogan, la veille juridique, le dépôt de la marque. Notez qu’en fonction des agences, ces postes peuvent être sous-traités à des spécialistes de la question ;
  • le nombre de déclinaisons et variantes à proposer ;
  • le nombre de révisions accordées ;
  • la portée territoriale et temporelle de la charte graphique ;
  • l’intégration d’une réflexion stratégique pour l’identité visuelle.