Pour faire des photos réussies, il ne faut jamais sous-estimer le travail de préparation de votre scène. Pour l’acte 3 de notre méthode FACILE, nous allons illustrer le C de « Clean » avec un exemple concret : la photo de gîte. Le tourisme étant un domaine exigeant, le gîte sera un excellent cas d’étude pour illustrer le propos. 

Premier principe à retenir : vos photos devront être vendeuses… jusque dans les moindres détails. Retenez que tout défaut sur une photo se verra comme le nez au milieu de la figure.

Pour une photo de gîte réussie : objectif propreté !

L’internaute perçoit d’abord la globalité de la photo, puis en saisit très vite les détails. Prendre une photo, c’est figer un instant dans le temps : autant dire que tout défaut, même ponctuel, sera lui aussi figé… pour l’éternité ! {oui je sais j’exagère un peu :p}

Donc avant toute séance photo dans votre gîte : faites les poussières, les vitres, inspectez les surfaces… et surtout : repassez bien vos tissus et linge de maison.

Une lumière naturelle bien travaillée magnifie la texture des tissus et permet d’en imaginer le toucher. Il serait dommage de valoriser des plis disgracieux. Ce conseil est valable pour les oreillers, le linge de lit, les rideaux et les nappes…

photo de gîte : avec ou sans plis sur le lit

Avant de prendre votre photo, ayez le réflexe du rangement

Le touriste prenant ses quartiers dans un gîte peut se rassurer de voir « traîner » produit vaisselle, éponge et produits ménagers. Ce peut être vu comme une marque d’attention : l’hébergeur évite à son client une possible galère – la plus connue étant la panne de papier un dimanche soir… – Bref passons.

Le touriste préparant son séjour en amont veut au contraire être séduit. Laisser visible une éponge fatiguée ou du papier toilette, ça n’envoie pas du rêve ! Votre photo de gîte devra donc être exempte de tout objet parasite.

En cuisine, exit l’éponge, le sopalin, les produits ménagers ou même l’égouttoir à vaisselle.

Le réflexe du rangement avant de photgraphier

Dans le salon, rangez les télécommandes et les revues touristiques.

Côté piscine, privilégiez la belle saison avec les bains de soleil mis en scène sur la terrasse. La photo ci-dessous cumule les erreurs :

  • prise en hiver (tâches d’humidité, arbres nus),
  • bains de soleil empilés et obstruant la circulation autour du bassin,
  • utilisation du Flash.

une piscine en hivernage, photo pas vendeuse

Photographier des figurants : utile ou non ?

Cette question est importante pour tous les hébergements touristiques. Le client doit pouvoir se projeter dans ses vacances : pas question pour lui de voir une belle blonde –aussi belle soit-elle– prendre place dans « son » futur lit.

Vos photos ont plus d’impact sans présence humaine, lorsqu’elles concernent les pièces touchant à l’intimité : chambre, salon, salle de bains.

Privilégiez la présence de figurants pour illustrer les moments conviviaux, comme :

  • les plongeons à la piscine,
  • les apéros en terrasse,
  • les activités tous ensemble, les randonnées ou les balades à vélo…

Une scène conviviale : la terrasse d'un gîte en famille

Pour un site de visite, il est bien sûr conseillé de montrer la présence humaine. On n’imagine pas un instant des photos du Puy du Fou sans son public ou ses acteurs.

Résumons : pour une photo de gîte « clean »…

  • Vos photos d’intérieur doivent être impeccables : pièces nettoyées, rangées, linge défroissé.
  • Sachez mettre en scène vos espaces de vie sans enjoliver la réalité. Le temps de la prise de vue, supprimez les objets inutiles pour canaliser l’œil du client sur l’essentiel.
  • Propriétaires de gîtes : évitez de photographier des figurants dans vos logements, privilégiez plutôt leur présence pour les moments de partage. La projection du vacancier en sera facilitée.

Dès que vous aurez invoqué la Super Fée du Logis, nous pourrons aborder le 4e pilier de la méthode FACILE, consacrée à la qualité de l’image. Vous pouvez aussi consulter nos programmes de formation photo et formation photo avancées.