L’aventure du logo au brouillon n’est pas facile, pourtant, savoir lâcher l’ordinateur fait partie du métier de concepteur… Ces derniers conseils et rappels vous seront utiles. Après, promis, je vous parle des logiciels !!

I – Pour vous aider, souvenez vous que dessiner un logo c’est :

Utiliser une fonte.

Amusez-vous à plusieurs essais, plusieurs combinaisons : en passant par la vectorisation du texte sous Illustrator, vous pouvez même les déformer, les escamoter, les personnaliser à l’infini.
Vous pouvez aussi les dessiner vous-même (des logiciels n’ont de raison d’exister que la création de font : Font Lab Studio par exemple).

recherche logo lac du jaunay Utiliser des formes.

Les formes ont une symbolique. Une forme n’est pas figée, elle se déforme.
( >> Bientôt un article sur la symbolique des formes )

Utiliser des objets pour les pictos

Simplifiez, stylisez au maximum les objets symboliques qui illustreront votre logo.

Utiliser des couleurs

Soyez attentifs aux souhaits du client : les couleurs sont plus vite décidées que le reste des éléments du logo. Pourtant, dans le processus créatif, on ne les fera intervenir qu’à la fin ! On ne mélange pas les étapes, le dessin d’abord, l’esthétique ensuite : elle viendra de toute façon améliorer le dessin.
Documentez-vous au passage sur la symbolique des couleurs et sur leur harmonisation (Adobe Kuler).

Vous avez noirci votre bloc note de croquis et vous avez exploré plusieurs pistes ?? Il va falloir maintenant faire le tri. Retenez les idées les plus créatives qui répondent le mieux à votre cahier des charges.

Les meilleures idées se dégagent généralement du lot naturellement. C’est maintenant sur 2 ou 3 concepts que vous allez travailler.