Lors de l’écriture d’un texte, vous faites attention aux fautes d’orthographe. Mais faites-vous attention aux règles typographiques ?

Elles définissent des usages de la langue française et de la mise en pages des documents pour l’impression et le Web.  Ces conventions sont éditées dans le livre « Lexique des règles typographiques en usage à l’imprimerie nationale ».

Arrêtons-nous sur la définition du mot typographie :

« grec tupos, caractère et graphein, écrire : art d’imprimer, du point de vue du style, de la disposition typographique et de la beauté de la page imprimée »

Je relève souvent des erreurs typographiques dans les brochures et les tracts, voici les plus fréquentes.

Les nombres ordinaux :

Rappelez-vous, à l’école, nous apprenions à abréger deuxième, troisième par 2ème, 3ème… Sans le savoir, nous réalisions déjà des erreurs typographiques.

2ème ou 2e ?Mot en majuscule :

à l’écriture d’un mot en minuscule, nous allons naturellement mettre les accents. Par contre, lorsque le mot est utilisé en majuscules, les accents ont tendance à disparaître. Imaginons le titre d’un fait divers, si on ne met pas d’accent, le sens va être différent.

Ne pas oublier la majuscule

Abréviation du titre de civilité :

C’est l’une des erreurs fréquentes, mais pourquoi ? Les abréviations se forment souvent en utilisant la première et dernière lettre du mot. Par conséquent pour Monsieur, on pense devoir utiliser le M et le r.

Monsieur n'est pas Mister

Le numéro de téléphone :

On abrège téléphone par « Tél. » La règle veut que les 10 chiffres soient regroupés par deux et séparés par une espace et non par un point.

Aucun point dans les numéros de téléphone

Et caetera :

Et caetera s’abrège en « etc. ». Le point indique qu’il s’agit d’une abréviation. « Etc. » a le même sens que les points de suspension (…) : ajouter trois points de suspension après « etc.»  est donc une redondance.

Et caetera signifie "et tout ce qui suit"

Vous avez pu remarquer l’emploi du mot « espace » au féminin.  Mais pourquoi dit-on « une espace » et non un espace ? Les typographes utilisaient des caractères en plomb pour composer leurs textes. Une espace, c’est le petit objet qui servait à réaliser un blanc. Ils ont donc gardé le terme au féminin pour la typographie.

Pour en savoir plus sur les règles typographiques, je vous conseille de feuilleter le lexique rédigé par l’imprimerie nationale. Nous rédigerons certainement une suite dans les mois à venir.