Les Communautés de Communes ont un nouveau défi à relever : comment faire l’union autour d’un projet de territoire commun et communiquer dans le même temps sur ses actions ?

Plusieurs problématiques de communication semblent caractériser l’intercommunalité :

Une communication disparate : les outils de communication déployés au sein des intercommunalités semblent être définis au coup par coup, entraînant des supports hétérogènes et une perte d’identification par les cibles.

>> Le recours à un plan média permet d’identifier les temps forts de la communication et d’anticiper sur les outils à publier

Une méconnaissance de l’intercommunalité : Les habitants ne savent pas définir précisément le rôle, les actions et les services de la Communauté de Communes.

>> La communication se doit d’être pédagogique pour rendre l’intercommunalité lisible, faire accepter son poids en matière de dépenses publiques et démontrer l’offre de services aux locaux.

Une concurrence locale : les messages se multipliant dans les échelons administratifs, les habitants ne font pas toujours la différence entre les émetteurs municipaux et communautaires.

>> Il s’agit là démontrer en quoi l’intercommunalité agit de manière complémentaire ou se distingue des communes.

La communication touristique : La loi MAPAM, puis la loi NOTRe redistribuent les cartes en rendant obligatoire la compétence tourisme au sein de la Communauté de Communes. La promotion touristique devrait à l’avenir revenir à l’intercommunalité.

>> Le défi est de mutualiser la communication avec les communes et les offices de tourisme, d’éviter les redondances et de travailler à terme le marketing territorial comme composante de l’offre touristique.

Les enseignements tirés d’études récentes : les axes d’amélioration

  • Peu d’information sur la dépense publique, le budget, les impôts locaux, le prix des services publics : ce sont des thématiques en déficit d’information mais surtout en manque de pédagogie.
  • L’information sur le fonctionnement de la Communauté de Communes semble aussi déficiente face à une organisation de plus en plus complexe. L’intercommunalité est encore une notion obscure pour les habitants.
  • Les Français réclament plus d’informations sur les projets conduits par leurs collectivités locales, sur les choix de politique publique. Ils souhaitent être davantage informés et associés même s’ils ne font pas toujours usage des dispositifs qui le leur permet.