Le domaine des marchés publics vient de vivre sa petite révolution : « Le pouvoir adjudicateur a décidé qu’un marché peut être passé sans publicité ni mise en concurrence préalables si son montant estimé est inférieur à 15 000 euros HT. » Le palier était auparavant de 4000€ HT

Cette actualité m’a décidée à vous présenter le vocabulaire des projets web, notamment les MOA et MOE que l’on retrouve fréquemment dans les appels d’offres (AO).

Le périmètre du projet

Le projet web définit  la réalisation d’une prestation, celle-ci répond :

  • à un besoin,
  • à un délai et un budget donnés,
  • à un niveau défini de qualité.

Ces trois engagements intrinsèques – qualité, délai et coût – définissent ce que l’on nomme « le périmètre » du projet.

Qui demande : la maîtrise d’ouvrage (MOA)

Également appelée « client » d’un projet, la Maîtrise d’Ouvrage est la personne ou l’entité à l’origine de la demande. Ce peut être, selon les cas, une société extérieure ou une unité interne de l’entreprise. Elle définit le site Web, le besoin, vérifie l’adéquation des solutions proposées et est économiquement responsable du produit (c’est le payeur).

Qui réalise : la maîtrise d’œuvre (MOE)

Il s’agit de la personne ou de l’entité qui réalise le projet afin de répondre à la demande d’une maîtrise d’ouvrage. Elle définit et conçoit la solution, la réalise et assiste souvent la MOA dans le démarrage du projet.

Les études préalables

L’ étude préalable consiste à collecter et à analyser les informations relatives au lancement du projet: analyser la nature du marché et identifier les besoins existants.

Études de faisabilité, études de marché et étude de la concurrence peuvent aider dans cette démarche. Au final, il est important d’identifier la cible et les besoins, estimer  le niveau d’équipement des futurs internautes et surtout définir les objectifs généraux et le type de site qu’il faudra mettre en œuvre.

Le cahier des charges fonctionnel

L’AFNOR définit le cahier des charges fonctionnel comme un document par lequel le demandeur exprime son besoin en terme de fonctions de services et de contraintes. Pour chacune d’elles sont définis des critères d’appréciation et leurs niveaux. Chacun de ces niveaux doit être assorti d’une flexibilité. (Source : AFNOR / Norme NF X 50151)

Le cahier des charges fonctionnel est un document par lequel le client (maîtrise d’ouvrage) exprime son besoin. Ce dernier doit être formulé en termes de fonctionnalités que le futur internaute aura à accomplir, ou que le site Web devra accomplir pour lui. Il s’agit d’un élément clé du projet, il va permettre à l’équipe de réalisation :

  • de savoir ce qu’elle doit développer ;
  • de définir comment elle doit le développer.

L’AMO ou la formation ?

Si vous n’êtes pas « technique », faites-vous aider par une AMO (Assistance à Maîtrise d’Ouvrage) ou une formation au projet web et cahier des charges.

De nombreux projets web ont échoué en raison d’un cadrage initial insuffisant : les besoins ont été trop peu ou mal définis, aucune stratégie n’a été clairement identifiée, aucun budget n’a été prévu pour l’exploitation…

Y aller : oui, mais pas n’importe comment !

Si on vous inscrivait à une course à pied, vous aimeriez connaître la distance, le type de terrain, le parcours, le temps de référence, les points de ravitaillement, etc …

Un site web demande de la préparation et des compétences en amont, comme une épreuve sportive : faites-vous aider si vous vous sentez court, ou si vous avez peur de tomber sur de mauvais prestataires.