La classification Vox/AtypI inventée par Maximilien Vox en 1954, a été adoptée en 1962 par l’Association Typographique Internationale (ATypI). Cette classification possède également la caractéristique d’avoir été traduite en anglais et en allemand, renforçant ainsi son caractère universel.

Cette classification distingue 4 groupes de familles :

I – Les classiques: Humanes, Garaldes et Réales

Le groupe des Humanes, Garaldes et Réales constitue la trilogie des caractères classiques ou historiques.

II – Les modernes: Didones, Mécanes et Linéales

Le groupe des Didones, Mécanes et Linéales constitue la trilogie des caractères modernes, nés avec la Révolution industrielle vers la fin du XIXe siècle. Sous l’influence du machinisme, ces caractères ont pour particularité d’être constitués de traits simples et fonctionnels.

III – Les calligraphiques: Incises, Scriptes, Manuaires, Fractures

Le groupe des Incises, Scriptes et Manuaires constitue la trilogie des caractères d’inspiration calligraphique.

IV – Les non latines ou orientales

Les non-Latines regroupent les familles parfaitement hétérogènes. La famille des caractères non-latins regroupe les versions typographiées des grandes écritures qui ne sont pas basées sur l’alphabet latin. (Caractères Arabes, Chinois …)

Symbolique en quelques mots : exotiques, renvoient à une culture précise.

Bientôt, chacune des 11 familles de caractère fera l’objet d’un article détaillé sur son utilisation, son historique, sa symbolique…