La Famille des Modernes

Le groupe des Didones, Mécanes et Linéales constitue la trilogie des caractères modernes, nés avec la Révolution industrielle vers la fin du XIXe siècle. Sous l’influence du machinisme, ces caractères ont pour particularité d’être constitués de traits simples et fonctionnels.

Les Didones évoquent la typographie du début du 19e siècle par leurs formes épurées. Aboutissement du processus de rationalisation engagé à l’époque classique, les Didones doivent leur nom à celui de la dynastie d’imprimeurs et d’éditeurs français Didot et à l’imprimeur parmesan Gianbattista Bodoni.

Historique :

La création de ce caractère est due à l’apogée de l’Empire : les mutations sociales nécessitent une typographie plus évoluée, plus stricte. L’évolution des techniques d’impression, l’apparition du papier Vélin, ainsi que la maîtrise de la typographie en plomb, facilitent grandement cette nouvelle réforme dans le dessin des caractères.

Caractéristiques physiques :

  • verticalité,
  • passage brutal des pleins aux déliés,
  • empattements fins et horizontaux,

Symbolique en quelques mots :

néo-classique XVIIIe siècle – XIXe, stricte, logique, intellectuelle, rigoureuse.

Domaines d’application :

sciences et techniques, domaines rationnels et rigoureux

Exemples :

Didot, Bodoni