Carte de visite professionnelle

Concevoir une carte de visite :
format, règles et usages

Je ne sais pas vous, mais j’ai tendance à collectionner les cartes de visite. En recherchant la carte d’un partenaire (je n’ai pas tous les numéros en tête), je me suis dit « c’est fou comme on trouve de tout » : du beau, du pro, du laid, du bricolé, du pas cher à la TrucMuchePrint, du recherché…

Alors c’est parti : article de fond sur « comment faire une carte de visite réussie ? »

Qui peut avoir besoin de ce support ?

La carte de visite est un support universel, on la retrouve dans tous les corps de métier : de votre pizzaïolo à votre banquier, mais aussi dans la vie associative, et chez les institutionnels.

A l’agence, nous le vivons au quotidien : la carte de visite est – sauf exceptions – le 1er support de communication créé après le logo. Pour certaines activités, elle est d’ailleurs le seul support imprimé.

Quelles informations mettre sur une carte de visite ?

Carte de visite au format vertical

La carte de visite (business card en anglais) vise à donner les informations de contact d’une société ou d’une personne. On  y retrouve donc le bloc adresse de l’entreprise : adresse, CP et ville, téléphone, mail et site internet.

Parce qu’elle se pratique dans les échanges entre professionnels, elle est souvent nominative. On y fait donc prioritairement figurer les informations de contact : nom, prénom, poste, numéro de ligne direct (ou portable) et mail.

Pourquoi la carte publicitaire est-elle moins efficace ?

La carte de visite publicitaire n’apporte pas d’information de contact personnalisée, elle peut être vécue comme tout autant agressive que les autres publicités. Cette carte finit souvent sa carrière à la poubelle.

Autre point à souligner : la carte publicitaire, avec ses informations ponctuelles, devient vite caduque, alors que la carte de visite est plus « intemporelle ».

carte caduque

Quel est le bon format pour une carte de visite ?

Il existe un standard en matière de carte de visite : 8,5 cm sur 5,4 cm sont ses dimensions.

Exemple de carte de visite recto

  • On retrouve ces dimensions pour les cartes bancaires
  • C’est un format à respecter, si on veut que sa carte atterrisse dans le porte-carte de notre interlocuteur…
  • Chez VistaPrint, attention les formats standards sont légèrement différents : 85 x 55 mm ou même 85mm x 40mm pour les slims.

En parlant de nos interlocuteurs, il y a 2 gestes à prendre en considération pour réussir sa carte de visite :

  • La tenue de la carte en main : certains mettent systématiquement le pouce pour lire votre carte. Il vous faut donc prévoir un emplacement vide pour éviter les  « informations sous le pouce ».
  • Certaines personnes aiment annoter vos coordonnées, soit au dos, soit à côté de vos informations. Privilégiez donc un papier blanc sans pelliculage pour que l’on puisse écrire.

Le recto / verso : 3 cas de figure

Un recto /verso peut s’envisager de différentes façon, voici 3 applications possibles :

  • la carte corporate : les coordonnées et domaines d’activité de l’entreprise au recto et les coordonnées du professionnel au verso. Autre combinaison possible : une face complète peut être dédiée au seul logo, ainsi bien valorisé
  • la carte internationale : les informations en français au recto, et les informations traduites en langue étrangère sur l’autre face
  • la carte de situation : si les GPS ne connaissent toujours pas votre adresse, vous pouvez mettre au verso un plan d’accès simplifié.

Carte de visite professionnelle recto/verso

Les autres formats de carte de visite

Si vous souhaitez marquer votre différence, vous pouvez opter pour un format atypique. Petite mise en garde tout de même, ce choix doit être assumé et être en phase avec votre style, votre état d’esprit et le message à délivrer :

Little card

La little card chez notre imprimeur

la carte carrée (45mm x45mm) peut être réservée aux domaines artistiques, aux métiers d’art et à toute personne stylistiquement indépendante.

la little card ( 85 x 25 mm) apporte une vraie touche d’originalité ! Si elle a la capacité de marquer les esprits, elle peut également être difficile à stocker pour vos destinataires… A vous de peser le pour et le contre.

la carte de visite avec 1 ou 2 volets : elle permet de multiplier la surface de communication. C’est intéressant pour les professionnels qui n’ont que ce support imprimé, malgré à une petite tendance à glisser vers la carte publicitaire. Soyez vigilants donc à ce que le contenu reste neutre/

la carte avec forme à la découpe : là, c’est la créativité totale ! Votre carte peut prendre la forme que vous souhaitez. Elle est plus chère en conception et réalisation, mais l’effet surprise est garanti.

Autant créer une belle carte, non ?

Le petit monde des cartes de visite voit se côtoyer des réalisations magnifiques, originales mais aussi des vraies horreurs. Dans tous les cas, il faut éviter ces cas de figure  :

  • Une photo de fond qui concurrence le texte et vice versa, rendant les 2 totalement illisibles
  • Un logo de basse qualité totalement pixellisé parce qu’on a perdu le logo d’origine
    (Autres hypothèses : on l’a scanné à parti d’un vieux papier à entête, on a plus les coordonnées de l’auteur, c’était l’ex-mari d’une cousine perdue de vue… Si si, j’exagère à peine, c’est du vécu ^^’)

carte pas belle

  • Le défilé de polices et de couleurs. A partir de votre logo, déterminer maximum 2 couleurs et une tonalité (niveaux de gris ou couleur approchant le noir). Idem pour les polices : choisissez-en 2 maximum.
  • Le clipart : il est le symbole même de l’amateurisme
  • Un gros bloc de texte centré avec tous les éléments de même taille. La communication nécessite de l’ordre dans les rendus visuels : la meilleure façon d’ordonner est de hiérarchiser. Définissez des tailles de polices différentes : bloc nom en grand, poste et tél en taille légèrement inférieure, bloc adresse en plus petit.

Pour assurer la lisibilité des textes, retenez que le corps minimal de la police ne devrait pas descendre sous 8pt. Certaines polices dotées d’une grande hauteur d’x peuvent autoriser néanmoins une taille de 6pt.

Choisir son imprimeur et le papier d’impression

Comme mentionné dans l’intro, il existe des imprimeurs en ligne comme VistaPrint proposant des tarifs discount, vérifiez bien en amont le niveau de qualité de la prestation :

  • Les frais de livraison sont rarement inclus dans le prix de l’impression
  • Les délais de fabrication peuvent être longs (3 semaines sauf si vous mettez la main à la poche)
  • La qualité et le fini peuvent être très moyens : couleurs fades ou sombres, papier ayant « bu » l’encre, coupe des tranches pas nettes, etc.

Du coté des papiers, le choix est impressionnant !

Vous pouvez partir sur les grands classiques, sur le marché depuis plus de 10 ans : le papier mat, demi-mat, brillant, recyclé, kraft, ou encore le fameux bristol au toucher si soyeux.

Carte de visite texturéeDu côté des nouveautés, 2 grandes tendances se dessinent :

  • les papiers écologiques issus de la valorisation de déchets végétaux font leur entrée par la grande porte.
  • les papiers texturés ou à effets métalliques sont eux souvent plébiscités par les professionnels de secteurs associés (métiers du bois, métallurgie, bijouterie…)

Mieux vaut demander à un imprimeur professionnel, il prendra le temps de vous conseiller le bon papier, le bon grammage, voire peut-être vous donner des tuyaux pour améliorer votre visuel.Et si vous voulez concevoir vous-même votre carte de visite, et d’autres supports à partir de votre logo, nous avons aussi une formation dédiée pour vous y aider.