Choisir une famille de logos peut déjà aider le créatif, en ce sens qu’il aura moins de pistes à explorer et donc moins de risques de s’écarter du droit chemin !

1 – Les logos typographiques (wordmark logo)

Ces logos sont composés uniquement du nom de la marque, sans artifice majeur. Certains éléments peuvent être graphiques (soulignement, encadrement), mais la partie typographique reste largement dominante.

Vous pouvez opter pour cette famille si :

  • Le nom ou la marque sont compliqués ou non simplifiables : ajouter des éléments graphiques risqueraient alors d’alourdir l’ensemble.
  • Le nom est novateur et original, il peut alors se suffire à lui-même.
  • Le secteur d’activité ou le concept peut être difficile à symboliser.
  • Vous souhaitez que le logo reste intemporel (exemple : Canon, Sony)

Évitez cette famille si le nom de votre société est trop peu évocateur ou trop classique : un logo wordmark aurait alors du mal à marquer les esprits.

wordmark

2 – Les logos à typographie déformée

La représentation graphique est basée sur une déformation d’une ou de plusieurs lettres de la police utilisée.

def wordmark

3 – Les logos monogrammes (lettermark logo)

Ces logos sont basés sur les initiales du nom ou de la marque, très souvent
complétées tout de même par le nom en toutes lettres. Certains privilégiés, qui ont atteint la célébrité, peuvent se permettre d’afficher seules leurs initiales… ce procédé est très prisé par le secteur de la mode : Coco Chanel, Yves St Laurent, Louis Vuitton

Vous pourrez opter pour ce type de logo si :

  • Le nom est long et gagne à être réduit à ses initiales.
  • Votre logo ne doit pas prendre trop de place sur les supports.
  • Les initiales seules sont facilement mémorisables.

lettermark logo type

Dans le guide méthodologique III, j’aborderai les 2 dernières familles de logo : « symbols & combination logos »