Le contexte

L’élevage de l’étoile est une exploitation agricole implantée depuis 4 générations à Triaize dans le Sud-Vendée. Dès 2014, la ferme cherche à développer la vente directe : un particulier pourra commander son colis de viande sans intermédiaires et à prix abordable.

Mais il faut que ça se sache ! Communiquer, ça commence par la définition d’une identité visuelle marquée et remarquée.

Pistes de réflexion pour le logo de l’EARL

Le couple d’exploitants est clair sur sa demande : la vache limousine sera l’élément central du logo. Pour autant, son traitement graphique doit être stylisé, moderne : il ne faut pas tomber dans le dessin campagnard rétrograde.

Lors du benchmark, les formes géographiques inspirées de l’origami ont été systématiquement plébiscitées. On tient là une piste de choix : comment représenter subtilement l’animal et les pièces de viandes ?

Un style origami moderne et assumé

La création va se concentrer sur l’imbrication de formes géométriques anguleuses, travaillées en dégradés et semblant dessiner un patchwork dans la vache. La symbolique est elle aussi travaillée : l’imbrication des formes permet de dévoiler une étoile sur le dos du bovin. L’activité céréalière est elle suggérée par un épi de blé stylisé au bout de la queue. Avec son sourire et ses yeux rieurs, l’animal possède des traits de caractère presque humanisés.

La police, ni trop ronde ni trop anguleuse, est stylistiquement liée au picto grâce aux triangles la rehaussant.

Côté couleurs, la teinte rousse prédomine pour rappeler la robe spécifique aux limousines. Les autres couleurs, plus claires, évoquent les cultures (orangés et jaune), les vertes prairies ; le noir est reservé à l’étoile pour la rendre plus lisible.

L’ensemble du logo est encadré par 5 triangles allongés afin de préparer le design graphique des futures étiquettes à apposer sur les colis de viande.