Le contexte

Saint André Goule d’Oie est une commune du nord-est de la Vendée. Elle doit son nom à une légende quasi-millénaire mêlant vérité historique et métaphores. Le défi : représenter l’oie subtilement sans qu’elle ne soit trop présente : « oie ou pas oie, telle est la question ».

 

La symbolique du nom comme base de réflexion au logo

L’équipe municipale souhaite créer une nouvelle image porteuse de modernité, de dynamisme, de fraîcheur et de vigueur. Elle ne sait pas encore si l’Oie doit être présente graphiquement : le vieux logo l’a imposée comme symbole pendant tant d’années…

Il nous a semblé que l’oiseau migrateur ne pouvait pas être occulté : sa symbolique a fait le nom de la commune, et sa légende.

La légende justement nous apprend que la « Goule d’Oie » se réfère à tous ces pèlerins qu’il fallait nourrir lors de leur périple. La commune était au Moyen Âge une étape connue sur la route de St Jacques de Compostelle, les pèlerins s’y arrêtaient en nombre. On comparait dès lors leur afflux aux mouvements migratoires des oies sauvages.

La création : comment représenter l’oiseau tout en finesse ?

Pas question donc de représenter une oie, ni d’ailleurs une goule d’oie (pas très esthétique au demeurant)

La métaphore migratoire et le monde des légendes nous ont conduits sur 2 pistes identitaires :

  • Le V : c’est la silhouette d’un oiseau en vol. Les oies volant groupées forment elles-aussi un V géant. Nous sommes dans l’allégorie des pèlerins de St Jacques faisant une halte à St André
  • La plume : elle est logiquement associée à l’écriture, aux écrits et aux légendes. On la retrouve également en nombre sur les costumes de scène du cabaret de la commune : « la Belle Entrée ».

Les symboles sont trouvés ; le style va lui découler du monde des arts et de la peinture, afin de rendre hommage à un grand peintre français ayant vécu à St André : Amaury Duval, élève d’Ingres.

Avec un code couleurs adéquat, la plume peut se lire d’une toute autre façon. Elle montre le territoire vu du ciel : le bleu délimite le vert tout comme la rivière Vendrenneau délimite la commune.

Les oies survolant le territoire sont blanches, les autres sont traitées en polychromie pour évoquer le dynamisme, les ambiances festives et le sens de l’accueil légendaire des gens de Saint André Goule d’Oie.