Pour faire des photos de qualité, voyons la suite de notre série consacrée à la méthode FACILE. Nous avons vu précédemment l’importance du focus photo, de l’angle de vue et de la mise au clean via la photo de gîte. Mais une photo ne saurait être réussie sans une qualité de pixels adéquate. Voici donc la 4e partie avec le I de « Image ».

A l’origine de la photo de qualité : le pixel…

Imaginez une mosaïque : elle est constituée de minuscules petits carreaux de couleur qui, vus de près, ressemblent à une grille de couleurs.

Dès que vous prenez du recul, vous voyez distinctement le dessin global… et quand vous êtes assez loin, il n’y a plus de petits carreaux : tous les points se sont parfaitement mélangés. Il en est de même pour une image numérique : les « petits carreaux » s’appellent en réalité des pixels.

La grille de pixels d'une photo de qualité

La grille de pixels d’une photo numérique

Comprendre la définition d’une photo

On le sait, une photo est composée de pixels. Plus précisément, c’est le nombre de pixels qui va donner la définition – bonne ou mauvaise – de l’image.

Exemple pratique pour mieux comprendre :

  • Si vous demandez  les propriétés de votre photo à votre Mac ou PC , très souvent vous obtiendrez une réponse de la forme « 1280 x 950 ».
  • L’ordinateur vous « dit » que votre image a 1280 pixels en longueur et 950 en hauteur…
  • En multipliant, on obtient 1280×950 = 1 216 000, soit 1 Million 216 000 pixels ou encore 1,216 MégaPixels composant votre image.

Plus les pixels seront nombreux, et mieux la photo sera définie, pour une meilleure restitution des pixels… La densité de pixels sur une surface donnée définit donc la qualité finale.

La définition d'une photo fine ou grossière

À gauche : pixels de taille 32. À droite : pixels de taille 2

De nos jours, les photos de qualité destinées au web devraient avoir 2000 pixels de large minimum. Cette règle s’applique notamment pour l’affichage des photos de diaporama en pleine largeur. D’autant que les écrans Retina développés par Apple disposent tous d’une résolution très fine, obligeant à produire des photos de très haute définition.

À titre d’exemple, l’Iphone 6 possède sur son écran plus d’1 million de pixels.

Des photos de qualité à 2000px de large minimum pour le web

Pour avoir une bonne résolution : tout dépend du média !

La résolution, c’est le nombre de pixels qui seront imprimés par pouce (Un pouce mesurant 2,54 cm). Plus les pixels sont nombreux, plus votre photo semble détaillée, nette.

  • 72 ppp (pixel par pouce) correspond à une résolution pour le web : certains écrans ne peuvent pas en afficher plus.
  • En revanche, dans le cas d’une impression professionnelle, il vous faudra au moins 300 ppp pour une qualité optimum de vos sorties papier. Sinon la photo manquerait de netteté, un peu comme quand vous regardez un film des années 80.
  • Pour une sortie maison, 150 ppp doivent suffire : votre petite imprimante ne pourra peut-être pas faire bien mieux !

> Vous pouvez parfois lire « dpi » à la place de « ppp ». Il s’agit là de l’acronyme anglais des pixels par pouce : dots per inch…

Des photos de qualité en résumé…

Vous l’avez compris, une photo de bonne qualité doit rassembler des caractéristiques techniques fortes : définition et résolution adaptées à votre support. Pas de souci en principe avec nos appareils numériques ou nos smartphones, ils bénéficient en moyenne de 10 mega pixels minimum. C’est suffisant pour réaliser des photos correctes. Mais pour performer, il vaut mieux investir dans un appareil photo plus élaboré à 12 megapixels au moins.

Rendez-vous très prochainement pour parler de la 5e partie, consacrée cette fois-ci à la lumière.